MaisonLitté
Crédit : Maison de la littérature

Tombeaux pour les lieux

Quand l'écriture poétique rencontre la musique improvisée.

Dimanche 19 mai
14h00 - 15h00 - 16h00
Maison de la littérature - 40, rue Saint-Stanislas

L'écriture de Judy Quinn se prête remarquablement bien à une rencontre avec la musique. Dans Tombeaux pour les lieux, en particulier, des vers brefs, chargés, résonnent longtemps sur la page. Pour Rémy Bélanger de Beauport, directeur de l’Ensemble de musique improvisée de Québec et instigateur du présent projet, cette collaboration avec la poète recoupe plusieurs considérations artistiques. Comment mettre la musique au service de la poésie tout en permettant à ces deux formes d'art de s'émanciper au contact l’une de l'autre ? Comment mettre la poésie au service de la musique tout en préservant les caractéristiques propres à chaque discipline ?

Pourquoi cette envie irrépressible de faire tout cela ?

La poète Judy Quinn et le violoncelliste Rémy Bélanger de Beauport ont réalisé cette création en résidence à la Maison de la littérature ce printemps et présentent ce concert en première lors du Printemps de la musique.

Organisme présentateur et lieu du concert

Maison de la littérature

La Maison de la littérature abrite une bibliothèque publique, une exposition permanente sur la littérature québécoise, des cabinets d’écriture, un atelier de bande dessinée, un studio de création, une résidence d’écrivains ainsi qu’un salon de quiétude. Une programmation annuelle ancrée dans la scène littéraire y est également présentée. Enraciné dans le patrimoine historique et architectural de Québec, construit en 1848 d’après les plans de l’architecte Edward Stavely pour servir lieu de culte à la communauté méthodiste, l’endroit a d’abord constitué la première église de style néogothique à Québec. Anciennement connu sous le nom de temple Wesley, l'édifice a fait l'objet d'une audacieuse transformation intérieure. Un bâtiment moderne et lumineux s’y est aussi ajouté.